Langue

Le sénateur des Pyrénées-Orientales et président de la Région Languedoc-Roussillon, Christian Bourquin, a présenté ses voeux à la presse du Pays Catalan, le 21 janvier. Lors de cette cérémonie organisée à la Maison de la Région, située avenue général de Gaulle à Perpignan, l’ancien conseiller municipal d’opposition de la ville a abordé les grandes orientations régionales dans les Pyrénées-Orientales, comme le Train à 1 euro mis en place entre Perpignan et Villefranche-de-Conflent, le futur TGV Perpignan-Montpellier ou encore le Parc Naturel Marin, la charte des Pyrénées Catalanes et le développement de la marque Sud de France, associée à un réseau d’épiceries.

Désignation d’un candidat PS avant l’été

Cette occasion a été saisie, en présence des conseillers régionaux Françoise Bigotte et Marcel Mateu, élus des Pyrénées-Orientales, ainsi que des vices-présidents régionaux Yves Pietrasanta et Jacques Cresta, pour parler de politique crue. Car en marge de cet évènement, Christian Bourquin s’est exprimé sur les élections municipales de 2014 à Perpignan, en affirmant « Moi, je suis prêt pour 2014 ». Ces propos, rapportés le 23 janvier par les Journaux du Midi, indiquent qu’une candidature de l’intéressé ou des députés Ségolène Neuville ou Jacques Cresta resterait une candidature Bourquin. S’il s’agit davantage d’une redite, après une information comparable diffusée en septembre 2012, M. Bourquin ajoute un élément nouveau en affirmant « j’appelle à une désignation d’un candidat en mai ou juin » , tout en ajoutant « Je ne m’interdis rien ».