Langue

Ce matin en conférence de presse, l’avocate et professeur de Droit Jacqueline Amiel-Donat a présenté les 55 noms de la liste « Nouvelle union avec la gauche », qui devrait constituer l’un des deux grands blocs des élections municipales des 21 et 28 juin, face à l’équipe de l’ex-maire UMP Jean-Paul Alduy. Sans personnalité qualifiable de notable, ou rattachée au caciquisme territorial, cette liste à forte proportion d’agents de la fonction publique comprend pour seul élément à forte notoriété son propre leader, rendu célèbre par les suites de l’affaire de la « chaussette », en mars 2008. La deuxième place revient à l’agent de la communauté d’Agglomération Perpignan-Méditerranée Frédéric Gonano, 36 ans. Proche du courant de Ségolène Royal au sein du PS, ce numéro 2, originaire de la région parisienne, est la réelle nouveauté de cette liste, qui comprend également le directeur de l’entreprise de spectacles Boitaclous, Thierry Meier, en position n°16, ajouté à des personnalités classiques comme les communistes Nicole Gaspon et Michel Franquesa ainsi que la socialiste Martine Ruiz. Cette « Nouvelle union avec la gauche » expose aussi Jordi Vera, président de Convergence Démocratique de Catalogne, en 6ème position, et Olivier Amiel, membre du Mouvement Républicain et Citoyen.

Partager

Icona de pantalla completa