Langue
La Clau
Perpignan: Marine Le Pen ne veut plus de nouvelles mosquées en France
Langue

La réunion des extrêmes droites européennes organisée ce samedi 27 juin au Palais des congrès de Perpignan a été l’occasion d’une reprise au vol de l’actualité. Dans un discours porté par l’actualité de l’attentat commis vendredi 26 juin par l’islamiste Yassin Salhi dans l’usine Air Products de Saint-Quentin-Fallavier, près de Lyon, la présidente du Front National, Marine Le Pen, a réclamé la «fermeture des mosquées salafistes». Après la révélation de l’existence de 89 lieux de cultes relayant en France cette version fondamentaliste de l’islam en 2014, la prise de position de la présidente du FN est la première parmi la classe politique française. Réclamant le retour des frontières «nationales» et la fin de la «passoire Schengen», la présidente de la force invitante a exigé l’expulsion des étrangers suspectés de fondamentalisme islamiste, l’arrêt de la construction de nouvelles mosquées et la surveillance des prêches.

Partager

Icona de pantalla completa