Langue
La Clau
Perpignan. Liberté de la presse, École, Art, propreté… Aliot sur tous les fronts
Langue

Depuis début 2021, il ne se passe pas une semaine sans que le maire de Perpignan, Louis Aliot (Rassemblement national) n’occupe une nouvelle parcelle de terrain jusqu’à présent laissée vacante. Après avoir lancé l’opération “L’air dans l’air”, un espace d’exposition à l’air libre, pour les créateurs restreints pas le Covid, puis lancé un appel aux musiciens candidats à participer aux “Musicales”, un nouvel événement prévu en août sur la place de la République, ou encore programmé une opération de nettoyage urbain dans le quartier Saint-Martin, le premier magistrat se prononce sur l’École et sur la liberté de la presse.

Le décrochage scolaire, “grande cause municipale”

Dans un communiqué de ce lundi 1er mars, L. ALiot apporte son soutien à Christian Lantenois, photographe du quotidien « L’Union », violemment agressé ce samedi alors qu’il exerçait son métier. “Il s’agit là d’un acte inqualifiable pour lequel les auteurs doivent être sévèrement punis”, affirme le maire, appuyé sur le statut photojournalistique associé à la ville, grâce au festival Visa pour l’Image. “La liberté de la presse ne peut supporter aucune atteinte que ce soit à l’étranger ou sur notre sol”, a ajouté l’édile, dont les services ont fait savoir, ce même lundi, la mise en place d’un dispositif “SOS Soutien Scolaire”. Le décrochage scolaire, qui devient une “grande cause municipale”, comme l’indique l’Hôtel de Ville, fait l’objet d’une conférence de presse, ce mardi 2 mars.

Partager