Langue

Jacqueline Amiel-Donat, éventuelle tête de liste aux éventuelles élections municipales de Perpignan, a été reçue hier, mercredi, par Jean-Pierre Chevènement, président du Mouvement Républicain et Citoyen, ancien ministre et actuellement sénateur, qui l’a assuré de tout son soutien en cas de nouvelle élection. Le chef souverainiste de gauche a d’ailleurs assuré Mme Amiel-Donat de la nécessité d’un « redressement républicain de Perpignan, qui passe par la victoire de la grande union des partis de gauche que mène Jacqueline Amiel-Donat ». Cela suppose ainsi l’intégration probable d’un ou plusieurs éléments du MRC, formation politique à caractère nationaliste français, au sein de la liste constituée par Jacqueline Amiel-Donat, qui au final devrait avoir à gérer un spectre idéologique étalé dans une conjonction des contraires, plusieurs représentants de Convergence Démocratique de Catalogne (CDC), le premier parti de Catalogne Sud, étant envisagés. Dans le cas d’élections, le programme de Mme Amiel-Donat, pour l’heure à définir, en dehors de quelques indices affichés sur son blog, devrait éclairer l’option idéologique choisie et dominante parmi les deux pôles MRC et CDC, diamétralement opposés.

Partager