Langue

Le drame routier survenu sur l’autoroute A9, lundi soir en Languedoc, interpelle le Mouvement Démocrate des Pyrénées-Orientales. Ce mercredi, sa responsable départementale, Christine Espert, a accusé directement l’intense circulation de poids-lourds sur cet axe, qu’il convient de « désengorger ». Jugeant la situation « saturée » par un trafic « essentiellement international (…) tout au long de l’année», la voix officielle du parti de François Bayrou s’est référée à la tragédie, impliquant un camion allemand, qui a traversé la chaussée de l’A9 à hauteur de la commune de Lespignan. L’accident a provoqué la mort de quatre personnes de nationalité française, et le chauffeur a été placé en garde à vue. Christine Espert, prévoyant « 4 millions de camions » annuels sur cet axe en 2020, a suggéré une nouvelle « vision d’aménagement du territoire », qui bénéficierait à l’A9, autoroute parmi les « plus accidentogènes de France ». Selon la responsable du Modem catalan, le rail et la mer seraient autant d’alternatives face aux « Grenelle sans lendemain ». Les 1000 km de ferroutage entre Le Boulou et Luxembourg, ont été cités comme un « premier pas (…) insuffisant » face à une « urgence vitale ».

Partager

Icona de pantalla completa