Langue
La Clau
Perpignan : la PS Amiel-Donat dénonce les statues « sinistres » de Frêche
Langue

La nouvelle provocation de Georges Frêche, qui fait installer des statues de personnalités politiques du XXe siècle à Montpellier, fait bondir l’opposante PS à la mairie de Perpignan, Jacqueline Amiel-Donat. L’édification des colosses de bronze, qui a débuté mercredi 18 août à Montpellier, concerne le socialiste français Jean Jaurès, Winston Churchill, Charles de Gaulle, Franklin D. Roosevelt et Lénine, suivis fin 2011 de Gandhi, de l’Israélienne Golda Meir, de Nelsopn Mandela, de l’Egyptien Nasser et du Chinois Mao Zedong. Ce lundi, la réunion de ces « grands hommes du XXe siècle » selon la terminologie officielle, a fait réagir Mme Amiel-Donat, pour laquelle les 3,6 millions d’euros engagés devraient plutôt être affectés à la restauration du Campo Santo de Perpignan, cloître-cimetière du XIVe siècle « plus important que ces reproductions sinistres ». Ce site, intégré à l’ensemble cathédral, serait « plus porteur lorsqu’on veut développer le tourisme dans la Région », selon la conseillère municipale, qui s’exprimait sur son blog. Dans l’immédiat, les cinq premières statues de bronze, de 3,3 mètres de haut, sont voilées, avant une présentation publique, le 17 septembre, qui assurera une rentrée médiatique au président régional, ancien militant maoïste.

Partager