Langue

L’actualité européenne liée aux stratégies de la Grèce interpelle le Front de Gauche dans les Pyrénées-Orientales. Le Parti Communiste, composante de la formation de Jean-Luc Mélenchon, dénonce ce jeudi 2 juillet le « brutal projet d’accord que la Troïka (Commission européenne, BCE, FMI) veut imposer à la Grèce». Dans un communiqué, son secrétaire fédéral Nicolas Garcia invite à la mobilisation ce dimanche 5 juillet sur la Place Arago de Perpignan, aux côtés du parti de Gauche (PG), du mouvement Ensemble, du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), d’Europe Ecologie-Les Verts, de la CGT, de la FSU et de solidaires.

En complément, le responsable départemental du PG, Francis Daspe, affirmait «Si la Grèce était une banque, elle serait sauvée !», dans un communiqué du 1er juillet. Sa formation apporte «sans réserve son soutien le plus déterminé au peuple grec et à son gouvernement dirigé par Alexis Tsipras dans sa lutte contre les politiques d’austérité». Elle voit dans les «diktats répétés de la Troïka» de «véritables attentats à la souveraineté du peuple grec».

Partager

Icona de pantalla completa