Langue

La visite à Perpignan de la ministre de la Justice, Christiane Taubira, ce mardi 30 juillet, a réuni la famille socialiste, dont certains membres ont accueilli le garde des sceaux dès son atterrissage. Jacques Cresta, député et vice-président de la Région Languedoc-Roussillon, Christian Bourquin, sénateur et président de la Région, étaient présents à la descente de l’avion, qui s’est déroulées en début d’après-midi à l’aéroport de Perpignan. Un échange privé a suivi lors du trajet en voiture, au sujet du dossier d’extension du Tribunal de Grande Instance, lieu où étaient présents les députés Ségolène Neuville et Pierre Aylagas, aux côtés d’Hermeline Malherbe, présidente du Conseil général des Pyrénées-Orientales. Se sont également déplacés le quatrième député du territoire, Fernand Siré, membre de l’UMP, et Pierre Estève, conseiller général socialiste. Un échange s’est également déroulé entre la ministre et le maire de Perpignan, Jean-Marc Pujol, favorable au maintien du Palais de Justice sur site, en centre-ville, moyennant une extension de surface.

L’essentiel de cette brève séquence, c’est à dire l’avenir du tribunal de Perpignan, fera l’objet d’une « décision définitive (…) en fin d’année », selon la promesse ministérielle rapportée dans la soirée par le secrétariat de Jacques Cresta, qui prévoit de « voir régulièrement » les services de Mme Taubira afin de « faire le point sur l’avancée de ce dossier ».

Partager