Langue

L’offre politique « Perpignan Equilibre » présentée aux élections municipales de mars dernier à Perpignan, s’active pour faire parler d’elle. A l’inverse des autres candidatures évanouies peu après le 30 mars, la liste conduite par l’agrégée d’économie Clotilde Ripoull recouvre une existence, en ouvrant le débat sur des questions sociales et économiques. Le 19 novembre, l’association du même nom a invité l’économiste médiatique Robin Rivaton, auteur du livre « La France est prête ». Ce jeune auteur a démontré pourquoi les citoyens français, avec un temps de retard, sont devenus mûrs pour accepter la mondialisation et des réformes radicales. Sur cette lancée, Perpignan Equilibre convie le trentenaire Henry de Laguérie, ancien collaborateur de La Clau, correspondant à Barcelone de la chaîne LCI, d’Europe 1 et de la Dépêche du Midi. Ce journaliste français de Catalogne est l’auteur de l’ouvrage « Les Catalans », qui met en perspective historique les raisons du processus indépendantiste. Sans prendre position, il s’exprimera jeudi 18 décembre à la Librairie Torcatis, avant un dîner-débat au Mas des Arcades.

L’envie d’agir sur l’Agglomération Perpignan Méditerranée

Au premier tour des municipales, Perpignan Equilibre a rassemblé 9,62 % des électeurs et manqué de quelque 120 voix la marche du second tour. Restée aux portes de la décision, cette liste indépendante, classée divers droite, s’est transformée en association en juin dernier. Cette structure dégagée des partis défend des valeurs de développement à caractère durable, dans le but d’agir sur tout le périmètre de l’Agglomération Perpignan Méditerranée, composé de 36 communes.