Langue

Il n’y avait pas pléthore de candidats pour occuper la place de président de la fédération des Républicains (LR) des Pyrénées-Orientales, dans le cadre de l’élection interne qui s’est déroulée entre dimanche 11 et lundi 12 avril. La seule impétrante, Christine Gavalda Moulenat, professeur de droit à l’Université de Perpignan Via Domitia, a été reconduite dans ses fonctions lors d’une votation électronique sans réelle surprise.

Cette consultation visant un volume officiel de 1800 adhérents du parti de droite traditionnelle revalide donc la légitimité de la conseillère municipale d’opposition à Perpignan, pressentie comme candidate, sur la ville, aux élections départementales des 20 et 27 juin. Ce scrutin connaîtra aussi la participation du sénateur LR Jean Sol, qui sera candidat sur le canton de Perpignan-Bompas et espère ravir la présidence du Conseil départemental, à majorité socialiste et communiste. En cas d’accession à la présidence, il devrait abandonner son mandat de sénateur et aura pour successeur sa suppléante, Carole Del Poso, épouse du maire de Saint-Cyprien, Thiery del Poso.

Partager

Icona de pantalla completa