Langue

Les agents de police municipale (PM) affectés à la brigade de nuit de Perpignan ont engagé un mouvement de grève illimité dimanche 23 janvier. Ces fonctionnaires communaux, au nombre d’une quinzaine, réclament le versement d’une prime et estiment que la municipalité renie ses engagements de 2020. La revendication principale de ces policiers, sous bannière de la CFDT pour certains d’entre eux, concerne une prime de nuit attendue depuis plus d’un an. Ils perçoivent actuellement un supplément salarial de 140 euros en ce sens, mais ils attendent 300 euros, selon la promesse qu’ils affirment avoir comprise à l’origine. A ce jour, les négociations administratives entreprises auprès de Philippe Rouch, chef de la police municipale, qui a mis en oeuvre cette brigade nocturne, n’ont pas abouti, pas plus que les tractations avec le maire. Le mouvement de grève en cours n’a pas d’incidence réelle, car les agents en grève ont fait bloc ce lundi 24 janvier, mais en journée, devant les locaux de la police municipale, dans le quartier Saint-Assiscle. Cette action leur a ainsi permis d’effectuer leur service de nuit.

Louis aliot est lui-même l’adjoint à la Sécurité

Louis Aliot (Rassemblement national), premier maire d’extrême droite à remporter la Loge, en juin 2020, a mené une campagne relativement tranquille, comportant cependant de forts ingrédients sécuritaires. Lors de son installation, le premier magistrat a choisi d’assumer personnellement la délégation à la Sécurité. La Ville de Perpignan n’a pas donc d’adjoint dédié, en dehors de sa propre personne. Son arrivée à l’Hôtel de Ville a été suivie, le 15 septembre, de l’annonce de la création d’une brigade de nuit. C’est ce même corps qui proteste désormais. La somme de 300 euros réclamée n’est pas envisageable, selon le maire, en raison de la limitation des finances municipales. La brigade de nuit ayant été lancée en 2020 sur la base du volontariat de ses intégrants, les revendications de 2022 ne seraient donc pas légitimes.

Un nouveau poste de PM au Moulin à Vent

Forte de 180 agents, la PM de Perpignan étend son réseau de proximité dès ce mercredi. Un poste sera inauguré Boulevard de la Sardane, dans le quartier du Moulin à Vent.

Partager