Langue
Perpignan a moins voté qu’en 2008 : 53,82% de participation au premier tour
Langue

Après 15 mois d’instabilités politiques, l’expectative suscitée par les élections municipales de Perpignan ne se traduit pas par un sommet de participation, à l’occasion du premier tour de scrutin, organisé ce dimanche, de 8h à 18h. Le taux de participation s’élève à 53,82%, contre 55,12%, le 9 mars 2008, soit environ 2000 électeurs de moins. En rappel, au soir du 9 mars 2008, la mobilisation s’était avérée particulièrement modérée, avec un taux de seulement 55%. L’élection s’est déroulée sur 66 bureaux de vote, avec un intérêt particulier pour le bureau n°4, où avait éclaté l’affaire dite de la « chaussette », révélant une fraude, l’an dernier. Ce bureau, qui a reçu, preuve d’une tension persistante, la visite de la Police, pour une vérification d’identité, était supervisé par le président du Tribunal de Grande Instance de Perpignan, qui en avait désigné la présidente, première vice-présidente du même Tribunal, Mme Bergougnoux-Gournay. La centralisation du dépouillement, dont l’issue définitive est attendue autour de 22h30, est effectuée à la mairie du Quartier Nord, dans les locaux de l’ancien Lycée professionnel Al Sol. L’ambiance perpignanaise est inédite, compte tenu du déroulement de la fête de la musique, officiellement autorisée jusqu’à 1h du matin.