Langue

La victoire éclatante du parti politique Syriza lors des élections législatives de Grèce, ce dimanche 25 janvier, ravit le Front de Gauche. Sa figure la plus visible, Jean-Luc Mélenchon, estimait sur BFMTV que le moment est « historique » pour « refonder l’Europe, qui est devenue l’Europe fédérale des libéraux ». Il s’agit selon lui d’une « lame de fond ». Le député européen, membre du Groupe confédéral de la Gauche unitaire européenne / Gauche verte nordique, espère un phénomène de tache d’huile dans l’Hexagone. En Espagne, le leader du parti espagnol Podemos, Pablo Iglesias, également eurodéputé et membre du même groupe communautaire, lançait « l’espoir a commencé : Syriza, Podemos, nous vaincrons », lors d’un meeting à València, ce même dimanche. Le leader de l’ultra-gauche reconnaît que l’Espagne et la Grèce sont « distinctes d’un point de vue politique et économique », mais il constate qu’un sondage publié le 4 janvier par le journal La Razón octroie 23,2% à sa formation, 28,6% au Partido Popular et 23,4% au Parti Socialiste.

Une protestation à confronter au réel

Pablo Iglesias s’affirme désormais comme le premier opposant à Mariano Rajoy, le Premier ministre espagnol, en vue des élections législatives générales espagnoles, prévues à l’automne. Le 31 janvier, Podemos organise à Madrid une « Marche du changement », pour acculer M. Rajoy sur les thèmes de la corruption et du ras-le-bol de l’austérité budgétaire. A l’instar de Syriza, le parti Podemos souhaite se frotter au réel tandis que le Front de Gauche est confronté à l’ambiance d’union nationale de l’après-attentat du 7 janvier, avec le risque de scinder l’opinion, car la France traverse un moment particulier, qui l’isole affectivement de l’Europe. La traditionnelle lenteur des recompositions politiques françaises semble devoir empêcher les bouleversements rapides intervenus en Espagne, dans les sondages, et en Grèce, dans la réalité.

Présentation de la « Marche du changement », Podemos, València, 25 janvier 2015

Partager

Icona de pantalla completa