Langue

Les milliers de situations difficiles provoquées la neige dans les Pyrénées-Orientales, bloquant les automobilistes de longues heures sur les boulevards qui entourent Perpignan, ou privant d’électricité 11.000 foyers, notamment sur la côte Vermeille, suscite des réactions politiques. Selon Philippe Galano, conseil régional communiste du Languedoc-Roussillon élu en Pays Catalan, la réforme des collectivités mettrait en danger les « personnes isolées prises dans la tempête » en cas de « catastrophe de grande ampleur », car les services de sécurité seraient « fortement impactés », en raison de « crédits en forte baisse ». Pour sa part, la candidate du Front National aux régionales, France Jamet s’appuie pour le coup de mer de ce lundi soir, dont Météo France prédit des vagues de 7 voire 9 mètres, pour accuser « gauche et droite » d’une « d’absence d’actions de prévention suffisantes ». D’après la préfecture de Perpignan, ce lundi, les sapeurs-pompiers ont effectué 300 interventions en Pays Catalan, essentiellement dans la plaine du Roussillon. Le Conseil Général du territoire a mobilisé 200 agents et 50 engins de déneigement, avant une nuit et une journée de mardi marquée par le verglas en Roussillon et par les congères en montagne.

Partager

Icona de pantalla completa