Langue
La Clau
Municipales Perpignan : pas de révolution dans le programme de la PS Amiel-Donat
Langue

A Perpignan, Jacqueline Amiel-Donat, la tête de la liste socialiste aux prochaines élections municipales, dénommée « Perpignan plus », a livré hier son programme et lancé sa campagne. Sur les starting-blocks, avec un programme ficelé avant sa liste elle-même, Mme Amiel-Donat livre 12 « clés » consensuelles qui attaquent faiblement la gestion antérieure, en dehors d’un Théâtre de l’Archipel dont elle prévoit l’annulation. Ainsi, en matière économique et sociale, point majeur pour la ville, Mme Amiel-Donat s’appuie sur la politique « des filières économiques » de son prédécesseur, les « clusters » logistiques et le développement durable comme facteurs de développement, associés à des mesures d’accompagnement à la création d’entreprise, pour l’essentiel déjà en place. Plus surprenant encore, le développement du réseau de transport sur l’Agglomération semble calqué sur les prévisions du candidat Jean-Paul Alduy, l’ex-maire UMP. Seuls deux projets originaux semblent appelés à être mis en avant, d’une part la gestion municipale de l’eau, qui devrait améliorer le pouvoir d’achat et être un facteur de justice sociale par l’interdiction de coupure pour les clients, et la gratuité des transports publics, dans la droite ligne du Conseil Général des Pyrénées-Orientales, également socialiste.

Partager