Langue
La Clau
Municipales Girona 2011: pour Pia Bosch, la crise est une nouvelle renaissance
Langue
La candidate socialiste à la mairie de Girona, Pia Bosch, a développé son programme ce mercredi, lors d’une conférence intitulée « L’avenir de Girona : théorie et pratique ». Après 36 ans de gestion socialiste de la ville, la candidate cherche à insuffler une nouvelle dynamique, en proposant de définir, avec l’aide de tous les acteurs sociaux et économiques, mais aussi les simples citoyens, un nouveau plan stratégique pour l’horizon 2025, nommé « Le pacte pour Girona ». Dans une démarche très participative, Mme Boach souhaite créer un conseil ouvert, qu’elle imagine comme un « espace de dialogue et de prise de décision conjointe », avant de rédiger un document établissant le diagnostic, les objectifs, les grandes lignes d’action et les mesures nécessaires pour atteindre le but, choisi par la démocratie participative. Dans le désir de relancer sa ville, la candidate n’hésite pas à évoquer un « vintiuncentisme gironí» (traduisible en « vingt-et-un centisme de Girona, en écho au XXI siècle). Cette référence historique concerne le mouvement amorcé à la fin du XIXème siècle, qui a vu la Catalogne se moderniser fortement sur le plan culturel et économique.

Face à la crise, qu’elle juge « pleine de menaces », Mme Bosch met en avant les nombreuses opportunités données pour rebondir, et notamment la richesse culturelle de la ville, ainsi que l’arrivée du TGV. Elle salue d’ailleurs la « profonde valeur humaine de la politique », et avoue que la crise est un stimulant en matière d’objectifs et de grands projets collectifs. Tout comme son adversaire, le centriste Carles Puigdemont, la psychologue de formation en appelle au changement de modèle et de politique, tout en assumant à demi-mots le bilan de son prédécesseur, Anne Pagans, également socialiste, parvenue à convaincre la société Nestlé d’embaucher 70 personnes supplémentaires sur son site Nescafé de Girona. En suivant parfaitement les lignes définies dans le livre collectif « El futur comença ara » publié l’été dernier, la jeune et séduisante représentante du Parti des Socialistes de Catalogne démarre très fort sa campagne, sur les idées de confiance et de changement. Le succès de cette stratégie devrait dépendre en toute logique de l’adhésion des électeurs à l’idée de changement incarnée par Pia Bosch, ou son assimilation au mandat socialiste précédent.

Partager