Langue
La Clau
Municipales de Saint-Estève: l’union UMP et dissidents espère battre Puigmal
Langue

Contre toute attente, le candidat de droite Jean-Jacques Vila, crédité de 18 % des suffrages exprimés au premier tour de l’élection municipale de Saint-Estève, ce dimanche, s’est retiré de la course, ce lundi. Son propre frère, Robert Vila, UMP, pourra ainsi se mesurer seul au maire socialiste sortant Elie Puigmal. En arithmétique pure, la victoire de la liste de Robert Vila, composé d’éléments UMP, sans étiquette, Nouveau Centre et dissidents de la majorité de M. Puigmal, devient possible. D’autant plus que le second tour sera triangulaire, car le candidat d’Europe Ecologie, Jean-Marc Panis, qui reproche notamment à M. Puigmal des carences en matière de prise en charge de l’enfance et d’environnement dans la commune, a confirmé sa participation au second tour, ce lundi, après de la préfecture des Pyrénées-Orientales. Si l’inquiétude est certaine dans le camp du maire, la confiance revient au sein de l’appareil UMP territorial, qui s’est engagé, ce mardi matin, à soutenir Robert Vila. Cependant, le frère auto-exclu de la course, Jean-Jacques Vila, ne souhaite lancer aucune consigne de vote, laissant libres les électeurs, tout en les invitant à « battre Elie Puigmal ». La campagne, relancée depuis ce lundi matin, concerne la mobilisation démocratique, pour les deux camps, car la marge de progression est forte après les 55,8 % de participation relevés au premier tour.

Partager

Icona de pantalla completa