Langue
La Clau
Municipales de Saint-Estève: les listes déposées à la préfecture de Perpignan
Langue

La préfecture des Pyrénées-Orientales a validé ce mardi après-midi les trois listes en lice au second tour des élections municipales de Saint-Estève, prévu ce dimanche. La première, menée par le candidat d’Europe Ecologie Jean-Marc Panis, nouveau venu sur la scène politique, absent du scrutin régulier de 2008, est habilement intitulée « L’alternative de gauche à Saint-Estève ». Le maire sortant, Elie Puigmal, est à la tête de la liste socialiste « Saint-Estève toujours en marche », dont le « toujours » semble introduire une contrariété. Mais la troisième de ces listes, « Avant tout Saint-Estève », dont le nom fait primer les intérêts communaux sur celui des hommes et des partis, manque encore de parrainage. Son meneur, Robert Vila, membre de l’UMP, espérait un soutien du parti, raison pour laquelle il s’est présenté ce lundi au comité départemental du parti, abrégé par une forte saute d’humeur de la présidente territoriale, Jacqueline Irles. L’UMP s’apprête à réparer rapidement cette erreur, à la veille d’un second tour qui se jouera aussi indépendamment des clivages traditionnels entre la gauche et la droite, compte tenu des divisions municipales apparues lors de « l’affaire Boitaclous », du nom de l’entrepreneur de spectacles perpignanais, déclenchée l’été 2009.

Partager

Icona de pantalla completa