Langue
La Clau
Mobilisation contre le congrès du RN à Perpignan les 3 et 4 juillet
Langue

A l’occasion du congrès du Rassemblement national à Perpignan, les 3 et 4 juillet, 25 organisations de gauche lancent un appel à manifester. Cet événement est voué à désigner officiellement Marine Le Pen comme candidate à la présidentielle de 2022, tandis que Jordan Bardella assurera l’intérim à la présidence. Les organisateurs se déclarent “convaincus que l’extrême droite représente un danger mortel », d’autant que l’éventualité d’une victoire lepéniste “n’est désormais plus possible d’écarter”. Ils affirment que l’extrême droite est le “pire ennemi des droits sociaux et culturels et des libertés démocratiques” et estime que le RN souhaite transformer Perpignan en “laboratoire” et en “tremplin pour le pouvoir central”. A leur tour, ils souhaitent transformer la capitale du Roussillon “en faire un haut lieu de la résistance à la montée de l’extrême droite dans ce pays”.

Les organisations engagées à participer, dont certaines inconnues du grand public, sont la France Insoumise, le Parti Communiste Français, le Parti de Gauche, Europe-Ecologie Les Verts, le Nouveau Parti Anticapitaliste, les Jeunesses Communistes, la Ligue des Droits de l’Homme, l’AFPS, l’Agaureps-Prométhée, l’APEX, l’Association des Pieds-Noirs progressistes, l’ASTI, la CGT, la CNT, le Collectif droits des femmes, Femmes solidaires, FSU, GDS, Génération.s, Legal team G.J., le MRAP, le Planning familial, Solidaires, l’USR-CGT et VISA 66.

Partager

Icona de pantalla completa