Langue

Le président du Parti de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, présent mardi 29 avril dans les Pyrénées-Orientales dans le cadre de la campagne des élections européennes, n’a pas mâché ses mots face à la construction européenne. La tête de liste Front de gauche dans la circonscription du Sud-Ouest, qui inclut les Pyrénées-Orientales, s’est exprimé en conférence de presse, à l’Hôtel Ibis de Perpignan. Aux côtés de l’ancienne conseillère municipale communiste et ancienne conseillère générale du canton du Bas-Vernet, Nicole Gaspon, l’eurodéputé a souhaité « rompre avec la logique folle » de l’Union européenne. Il a condamné l’austérité, dans laquelle il perçoit des « désastres sociaux et écologiques » et vilipendé des « impasses démocratiques« . Visant la « soumission aux intérêts américains et les dégâts du libre-échange destructeur », Jean-Luc Mélenchon n’a pas dérogé à sa ligne politique patriote française de gauche, en assurant « notre méthode sera celle de la désobéissance aux traités européens et aux directives de libéralisation ». Une autre conférence de presse a suivi, à Narbonne, précédée d’un meeting.

Partager