Langue

Absente de la campagne de son ex-compagnon à Perpignan, Marine Le Pen s’exprime sur le second tour des municipales de la capitale du Roussillon. « Je soutiens la candidature de Louis, je pense qu’il sera élu, je m’en réjouis », signale la présidente du Rassemblement national, ce mercredi 10 juin, dans Paris Match. La fille de Jean-Marie Le Pen, qui ne viendra pas en Pays Catalan pour la campagne, voit un grand espoir dans une victoire, le 28 juin. Perpignan deviendrait alors la plus grande ville détenue par son parti depuis Toulon, passée sous la bannière du Front National entre 1995 et 2001. Selon M. Le Pen, remporter « une ville de 100.000 habitants va pouvoir permettre de démontrer ce qu’on peut faire pour arracher une ville à la difficulté, à la souffrance, au chômage, à l’insécurité ».