Langue
La Clau
Mairie de Girona: Anna Pagans se retire en 2011 et Pia Bosch entre en scène
Langue

En confirmation de supputations amplifiées depuis plusieurs jours, le maire socialiste de Girona, Anna Pagans, renonce à se représenter aux élections municipales, et réintègre son métier de professeur. La première magistrate a effectué l’annonce de ce renoncement ce vendredi matin, en mettant en avant des « raisons personnelles », tout en avouant s’être décidée depuis plusieurs mois, et avoir convenu avec son parti de repousser toute information officielle avant cette fin d’année. Mme Pagans, nommée maire en 2002, a consacré uen dizaine d’année à la politique municipale de sa ville. Le Parti Socialiste de Catalogne, dont la stratégie est largement préparée, prévoit de présenter Pia Bosch dans le rôle de successeur du maire actuel, lors du scrutin prévu en mai prochain. Cette conseillère municipale de la Ville, ancienne députée du Parlement de Catalogne, est âgée de 48 ans. Déléguée du gouvernement de Catalogne pour la province de Girona de 2003 à 2006, elle fait partie de la garde rapprochée du nouveau chef de l’opposition parlementaire socialiste catalane et ancien maire de Girona, Joaquim Nadal.

Selon plusieurs sondages discrets organisés par le PSC, Mme Bosch est le meilleur candidat pour contrer le prétendant à la mairie Carles Puigdemont, présenté par la coalition centriste Convergence Démocratique de Catalogne, qui pourrait remporter la victoire après 32 ans de socialisme. Après avoir obtenu des résultats historiquement bas lors des élections du Parlement de la Catalogne, le 28 novembre, la maison socialiste sud-catalane révise sérieusement ses projets, et mise ainsi sur une candidate à l’image jeune, responsable et dynamique. Indépendamment de son souhait de départ, Anne Pagans Anna Pagans a lancé ces derniers mois de grands projets pour sa ville, dont la réalisation d’un centre d’art contemporain, en partenariat direct avec l’Etat Espagnol.

Partager

Icona de pantalla completa