Langue
La Clau
Madrid prépare une loi anti-déclaration d’indépendance de la Catalogne
Langue

La prévision d’une déclaration unilatérale d’indépendance de la Catalogne, fruit des élections anticipées au 27 septembre, inquiète fortement le gouvernement espagnol. Ce mardi 1er septembre, le très droitier Parti Popular (PP), formation du Premier ministre espagnol Mariano Rajoy, a annoncé une proposition de loi singulière. Ce texte autorisera la Cour Constitutionnelle à sanctionner les atteintes à la légalité et les actes de désobéissance à ses décisions. La procédure de rédaction et les voies de l’adoption de ce dispositif sont déjà engagées par la chambre de députés, à 10 jours du lancement de la campagne électorale catalane.

L’Espagne prend acte de la détermination catalane

Ce nouvel élément versant dans la question catalane n’est pas une surprise en soi, car, dès janvier 2014, l’ancienne figure médiatique du PP en Catalogne, Alícia Sánchez Camacho, déclarait que Madrid pourra «suspendre l’autonomie de la Catalogne». Une mise sous tutelle territoriale, qui représenterait l’inverse exact de l’indépendance, aurait des conséquences probablement explosives. Jusqu’à des dates relativement récentes, l’Etat espagnol ne croyait pas véritablement à la détermination de la société civile catalane et du chef du gouvernement catalan, Artur Mas. Implicitement, il avoue maintenant sa fébrilité. En réponse, M. Mas estime que l’intention madrilène «rappelle les années 30».

Partager

Icona de pantalla completa