Langue

Sans réelle surprise, la Cour Constitutionnelle espagnole a statué négativement, ce mercredi 2 décembre, au sujet de la motion pour l’indépendance validée par le Parlement catalan. Ce texte, considéré comme l’acte fondateur du processus vers la création d’une République catalane, a été voté par la chambre de Barcelone le 9 novembre. La plus haute instance juridique espagnole a annulé cette résolution pour incompatibilité avec la Constitution et l’Etat de droit. La volonté de «déconnexion» catalane envers l’Etat espagnol connaît un contrecoup prévisible, mais dès vendredi 27 novembre, le Parlement de Catalogne estimait au sujet texte, approuvé par les listes «Junts pel Sí» (ensemble pour le oui) et Candidatures d’Unité Populaire (CUP), qu’il s’agit d’un «acte parlementaire de nature strictement politique».

Partager

Icona de pantalla completa