Langue
La Clau
L’UMP parisienne envoie à Perpignan un remplaçant de Jean-Paul Alduy
Langue

Les probables élections municipales de Perpignan suscitent une vraie surprise politique, par l’aveu de l’émissaire UMP François Rivière, 45 ans, aujourd’hui dans les éditions du Groupe Midi Libre : en référence à sa candidature, cet expert en logement affirme « Oui, je suis prêt ». Présent en Pays Catalan depuis l’été 2008, médiatiquement révélé en février 2009, M. Rivière, apparenté à la branche droitière du parti de Nicolas Sarkozy, est officiellement chargé à Perpignan d’une mission ministérielle intitulée « Stratégies de logement des collectivités territoriales ». Le caractère nébuleux de cette qualité faisait jusqu’à présent supputer des intentions électorales, notamment lorsque, le 2 avril, le Mouvement Démocrate des Pyrénées-Orientales organisait autour de lui une rencontre sur le « Logement dans la ville ». François Rivière, dont le marquage idéologique pourrait rogner à la fois sur l’électorat du Front National, du Modem voire du divers-gauche Jean Codognès, ressemble à Jean-Paul Alduy : après une scolarité à Perpignan, il a rejoint Paris pour faire carrière dans l’aménagement urbain, avant de rentrer. Paré du site Internet www.francoisriviere.fr dont le but ne saurait être anodin, François Rivière crée la panique à l’Hôtel de Ville, pour des élections dont on murmure un déroulement dès le mois de mai.

Partager