Langue

Le Conseil National de l’UMP, organisé samedi à Paris, a été l’occasion pour plusieurs élus des Pyrénées-Orientales de décrocher et de renouveler des titres au sein du parti. Le député-maire de Pollestres, Daniel Mach, est ainsi dévenu secrétaire national de la formation, désormais présidée par Jean-François Copé. M. Mach, vraisemblablement mandaté par l’UMP pour effectuer des propositions en manière de politique sécuritaire, recevra sa délégation officielle en janvier. Parmi ses milliers de participants, le « parlement » du parti de Nicolas Sarkozy a notamment accueilli plusieurs conseillers nationaux catalans, dont trois résidents de la 4e circonscription, tenue par la députée Jacqueline Irles. Christophe Simon, de Maureillas-Las-Illas, Jean-Pierre Le Gall, de Théza, et Nicole Bernadès, d’Amélie-les-bains, ont ainsi été managés pour assumer chacun le rôle de « député-militant » dans le but de « faire gagner Nicolas Sarkozy (…) pour garantir l’avenir de la France », comme nous précisait M. Simon ce lundi. Il y a déjà de la présidentielle dans l’air, et les représentants territoriaux de l’UMP sont invités à ratisser leur propre terrain de proximité, en tentant de discréditer le Parti Socialiste tout en coupant l’herbe sous les pieds du Front National. En effet, M. Copé déclarait lors de son intervention « Je considère que nous sommes en danger du point de vue électoral », eu égard aux 17% d’intentions de vote accordés à Marine Le Pen lors de la présidentielle de 2012, selon un sondage BVA-Canal+. Par ailleurs ce Conseil national a renouvelé les 30 membres du Bureau politique du parti, dont fait partie la députée Irles.

Partager

Icona de pantalla completa