Langue

Le chef de l’opposition Front National à la mairie de Perpignan, Louis Aliot, devrait immanquablement être élu député européen lors des élections de dimanche 25 mai. Tête de la liste du grand Sud-Ouest, qui comprend les Pyrénées-Orientales, le vice-président du parti ambitionne l’obtention d’un volant de 2 à quatre élus issus de cette grande circonscription. Ce samedi 17 mai, il s’est adressé aux Perpignanais, dans dans un communiqué où il a rappelé les 45% des voix acquis au second des municipales de Perpignan. Le compagnon de Marine Le Pen a appellé de ses voeux une « mobilisation sans précédent des électrices et des électeurs perpignanais ». Ce signe montrerait une « volonté de réel changement : une Europe au service de la France et de ses états membres, et pas cette Europe soumise au joug capitalistique et financier nous menant à la ruine ».

Louis Aliot
exprime aussi son envie de battre la classe politique qui a « bradé notre souveraineté au fil des ans » et, de son avis, a « fait que la France ressemble de moins à la France ». En anticipant un cumul, il promet de démissionner de son mandat de conseiller régional de la région Languedoc-Roussillon, tout en représentant les électeurs de Perpignan dans les instances européennes.

Partager

Icona de pantalla completa