Langue
Louis Aliot, probable tête de liste du Rassemblement national aux européennes de 2019
Langue

Le candidat d’extrême droite aux élections municipales de 2020 à Perpignan, Louis Aliot, participera probablement à un autre scrutin, quelques mois auparavant. Cette forte éventualité, qui vise les élections européennes, a été avancée jeudi 27 septembre par Marine Le Pen, sur la chaîne de télévision BFMTV. La président du Rassemblement national (RN), ex-Front national, s’est déclarée favorable à une une tête de liste membre de son parti et pas venue de la société civile ou d’une autre formation. Cette échéance prévue le dimanche 26 mai 2019, moins d’un an avant les municipales, verra concourir une « très grande liste d’ouverture, c’est-à-dire avec des gens qui vont venir nous rejoindre dans le combat essentiel de ces élections européennes, alors dans ces conditions, je pense que peut-être la tête de liste doit être issu du Rassemblement national », a-t-elle déclaré. Son compagnon et député des Pyrénées-Orientales Louis Aliot, serait un « bon candidat », a justifié la fille de Jean-Marie le Pen. Les européennes de l’année prochaine aurons une forte valeur nationale française, car l’Hexagone constituera une circonscription unique, et non pas huit, comme dans l’actualité.