Langue
La Clau
L’ombre « positive » de Jacques Bouille pèse 14% à Saint-Cyprien
Langue

Claudette Guiraud, bonne dernière du second tour des élections municipales de Saint-Cyprien, dénoué ce dimanche par la victoire du Nouveau Centre Thierry Del Poso, incarne désormais la continuité sélective dans la ville. Seule candidate à revendiquer une forme de filiation avec l’époque liée au docteur Jacques Bouille maire de 1989 à 2009, en déclarant dans le journal Le Monde du 4 septembre, au sujet de l’ancien maire « Son bilan est positif », Mme Guiraud, qui menait une candidature UMP dissidente, sans étiquette, a obtenu 13,84%. Cette nouvelle venue en politique, numéro 3 de la municipalité Bouille de mars à décembre 2008, révèle la valeur sentimentale liée à l’ancien maire, qui a mis fin à ses jours le 24 mai. Celle-ci, qui avouait à la presse, le 14 août à Saint-Cyprien, sa conviction d’être élue dès le premier tour, dans une référence implicite aux 52,57% obtenus par M. Bouille en mars 2008, se place elle-même en légataire, à l’issue d’un scrutin, placé sous les feux de l’info, lors duquel les portions de « bilan positif » de l’ancien maire ont disparu au bénéfice du changement radical. Après la mise en place du nouveau conseil municipal, ce dimanche matin, Mme Guiraud devrait mener, selon une promesse effectuée dès ce dimanche soir, une stratégie d’opposition constructive.

Partager

Icona de pantalla completa