Langue

Lors de son congrès, tenu ce samedi 26 mars à Rotterdam, l’organisation politique Internationale Libérale a approuvé un document de soutien au référendum sur l’indépendance de la Catalogne. Cette fédération mondiale rassemblant plus de 100 partis politiques a comparé l’accord britannique pour un référendum sur l’indépendance de l’écosse, prévu le 18 septembre, à la situation espagnole, illustrée par un refus madrilène. Le texte interpelle l’Union européenne, qui se doit d’être « suffisamment flexible et forte pour offrir une alternative viable aux peuples européens qui souhaitent s’exprimer ». Quasiment inconnue en France, l’Internationale Libérale a notamment pour adhérente la formation Convergence Démocratique de Catalogne (CDC), présidée par Artur Mas. Egalement président du gouvernement catalan, celui-ci a participé à ce rendez-vous, qui a rassemblé des représentants de 64 pays. Sans statut de chef d’Etat, Artur Mas a néanmoins rompu le pain avec le président de la Hollande, Mark Rutte, le premier ministre islandais Sigmundur Gunnlaugsson et le président du groupe libéral-démocrate du Parlement européen, Guy Verhofstadt.

Partager