Langue
La Clau
L’euro-députée Sanchez-Schmidt, invitée à se rapprocher des euro-députés catalans
Langue

Santiago Fisas, euro-député catalan du Sud, qui a récemment pris ses distances avec son parti, le droitier Partido Popular, en prônant l’officialisation de la langue catalane par l’Union Européenne, défend, dans une interview donnée ce jeudi à Brusselles, la catalanité des citoyens des Pyrénées-Orientales. M. Fisas cite pour cela le cas de l’euro-députée UMP et maire-adjoint de Perpignan, Marie-Thérèse Sanchez-Schmidt, qui « parle très bien le catalan » et « se sent autant catalane que française ». Le député du Sud relaie la « préoccupation » de la députée du Nord, du fait que « le catalan se perde peu à peu à Perpignan », et estime que celle-ci mérite de participer aux réunions des eurodéputés catalans, « comme un membre comme un autre ». A travers cette annonce éminemment transfrontalière, M. Fisas réclame que, outre « travailler pour le catalan en Europe », les eurodéputés s’efforcent de travailler pour « la défense de l’économie catalane et de nos entreprises ». Le parlement européen compte actuellement neuf députés catalans : trois du Parti des Socialistes de Catalogne, deux du Partido Popular, un du centre-droit catalan Convergence Démocratique de Catalogne, un du social-démocrate catalan ERC, un des éco-socialistes ICV, et donc un de l’UMP.

Partager