Langue

La députée européenne UMP Marie-Thérèse Sanchez-Schmid, conseillère municipale de Perpignan, a rencontré le Commissaire européen en charge de la Culture, de l’Éducation, des Médias et du Sport, Adroulla Vassiliou, le 4 février, afin de défendre une TVA réduite pour la filière équestre. Cette action en faveur de l’équitation concerne le troisième sport de France et premier employeur sportif, avec 62.000 salariés, dont 4000 en Languedoc-Roussillon. En janvier, le gouvernement français a porté de 7% à 20% la TVA applicable aux centres équestres, suite à un jugement de la Cour de Justice de l’Union Européenne. La filière étant menacée en territoire français, notamment en plaine du Roussillon, où les centres se multiplient depuis une dizaine d’années, l’élue est montée au créneau, en compagnie du Groupement Hippique National et de la Fédération Française d’Équitation.

Cette démarche, qui doit trouver ses résultats dans les semaines à venir, vise obtenir de la Commission européenne la reconnaissance de l’équitation comme une activité sportive à part entière, préalablement à son inclusion dans la prochaine réforme de la directive TVA, attendue cette année.

Partager