Langue

L’ex-président catalan Carles Puigdemont était présent à Collioure, ce samedi 22 août, après une réunion du comité de soutien aux exilés indépendantistes sud-catalans, tenue la veille au château d’en Bardou, Maternité d’Elne. En présence de l’actuel président de la Generalitat, Quim Torra, le président exilé en belgique s’est recueilli sur la tombe du poète espagnol Antonio Machado, dans le vieux cimetière de la ville des rois de Majorque, grouillant de touristes.

Cet étrange hommage à un écrivain proprement espagnol, quittant Barcelone le 22 janvier 1939, poussé en territoire français par la chute imminente de la République espagnole, amalgame l’opposition au général Franco, totalitaire avoué, à la revendication d’une république catalane scindée de l’Espagne. Elle interroge sur l’intérêt sincère des intéressés pour la Catalogne du Nord, où la figure du poète est naturellement étrangère et ignorée.
Sur leurs comptes twitter respectifs, les présidents ont assuré « retrouvailles avec le président », pour l’actuel titulaire, et « retrouvailles en terres catalanes », pour l’ancien maire de Girona.

Partager

Icona de pantalla completa