Langue

Face à l’émoi suscité en Pays Catalan par l’Arrêté du 9 février 2009, qui impose au 15 avril des insignes régionaux sur les plaques d’immatriculation, le président du Conseil Général des Pyrénées-Orientales Christian Bourquin s’est fendu ce matin, en accord avec le président de la région Languedoc-Roussillon, Georges Frêche, d’un courrier à M. Hugues Bousiges, préfet à Perpignan. Prenant modèle sur la Bretagne, dont les élus « ont obtenu le droit de remplacer le logo officiel de la région par le drapeau traditionnel breton, plus représentatif à leurs yeux de l’identité territoriale tant culturelle qu’historique », M. Bourquin prend le leadership des revendications, peut-être échaudé par la mauvaise expérience de 2005, lorsqu’une manifestation de 10.000 personnes à Perpignan avait provoqué le retrait du projet « Septimanie » de M. Frêche, visant à homogénéiser le Languedoc-Roussillon. M. Bourquin sollicite « la bienveillance de l’Etat » pour que le logo régional soit remplacé par « le drapeau sang et or ou le logo du Conseil Général ». La réussite de ce projet pourrait cependant dépendre de la capacité de consensus de l’entité départementale, dont le logo reste attaché à la personnalité de M. Bourquin, à l’inverse du simple drapeau catalan, apolitique.

Partager