Langue
La Clau
Sánchez vient à Collioure, et l’Espagne revote le 28 avril au risque d’élire l’extrême droite
Langue

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez, a annoncé ce vendredi 15 février à 10h00 la tenue d’élections anticipées en Espagne. Cette décision fait suite au récent blocage institutionnel provoqué par le refus des partis souverainistes catalans, soutiens stratégiques du gouvernement central de soutenir les budgets 2019 de l’Etat espagnol. La consultation à venir, prévue le 28 avril, est un risque du plus haut niveau pour M. Sánchez, membre du Parti Socialiste Ouvrier Espagnol (PSOE). En effet, la convergence des formations politiques Partido Popular, Ciudadanos et Vox, cette dernière d’extrême droite assumée et revendiquées, constitue un bloc en cours de solidification. Outre remporter le pouvoir à la faveur d’alliances ultérieures au scrutin, cette triple droite est en mesure de ranger l’Espagne parmi les pays membres de l’Union européennes aux mains de dirigeants autoritaires.

Sánchez se déplace à Collioure et Argelès le 24 février

Le Président du Gouvernement espagnol effectuera un déplacement en Pays Catalan à l’occasion du 80ème anniversaire de la mort du poète espagnol Antonio Machado et du début de la Retirada, l’exil espagnol de 1939. Cette visite comportera une étape à Collioure, suivie d’une autre à Argelès-sur-Mer, dimanche 24 février. Le Palais des la Moncloa, siège du gouvernement espagnol, à Madrid, a confirmé cette information cette semaine au gouvernement français. La transmission a été assurée ce vendredi 15 février, à Perpignan, par la préfecture des Pyrénées-Orientales.

Partager

Icona de pantalla completa