Langue
La Clau
Les Verts catalans el la PS Amiel-Donat dénoncent le plébiscite pour Frêche
Langue

Le plébiscite offert jeudi soir à Georges Frêche par les militants socialistes de la région Languedoc-Roussillon, notamment du Pays Catalan, irrite les Verts Catalogne-Nord, qui réagissent, ce samedi, par communiqué. Selon le parti écologiste, ce scrutin, lors duquel 1301 socialistes catalans, soit 84,78% des votants des Pyrénées-Orientales, ont désigné le candidat Didier Codorniou, supplétif de l’actuel président de la Région Languedoc-Roussillon, démontre que le « système » a « résisté au désir de rénovation de nombreux militants socialistes, et plus largement de l’ensemble des forces de gauche ». Les Verts, dont le conseiller régional Sylvain Pastor entretient avec Georges Frêche une relation exécrable, signalent que la désignation e ce dernier comme tête de liste PS à l’élection régionale de 2010 « n’est pas une bonne nouvelle », car « aux antipodes d’une rénovation promise par le Parti Socialiste et attendue des électeurs de gauche ». Pareillement critique, Jacqueline Amiel-Donat, chef de l’opposition PS à la mairie de Perpignan, a dénoncé cette semaine la légitimité d’une consultation dans laquelle certaines sections socialistes du Pays Catalan ont étrangement choisi à 100% M. Cordorniu. A Perpignan cependant, le candidat frêchiste a recueilli un score de 72%, inférieur à la moyenne territoriale.

Partager