Langue
La Clau
Les sénateurs Blanc et Alduy, questionnés sur le délicat avenir de La Poste
Langue

A l’approche de l’examen au Sénat, lundi prochain, le 2 novembre, du projet de loi qui transformera la Poste en société anonyme, le « Collectif contre la privatisation de la Poste » en Pays Catalan vient de demander leur opinion aux deux sénateurs des Pyrénées-Orientales, Jean-Paul Alduy et Paul Blanc, tous deux UMP. Rappelant, dans une lettre ouverte, un « engouement populaire extraordinaire » rencontré le 2 octobre par la « votation » sur le statut de l’entreprise, à laquelle 18.658 personnes ont participé dans les Pyrénées-Orientales, le collectif, qui s’appuie sur un sondage IFOP, publié juste après la consultation, donnant à 59% la proportion des citoyens français favorables à un référendum sur le changement de statut et l’avenir de La Poste, indique que les Pyrénées-Orientales sont un territoire « fortement impacté » par la restructuration et le « désengagement » de l’entreprise. Pour obtenir leur position, le collectif, composé d’une quinzaine d’organisations, dont ATTAC, la CGT, la CNT, le Nouveau Parti Anticapitaliste et le Parti Communiste, sollicite une entrevue avec les deux parlementaires, avant samedi.

Partager