Langue
La Clau
Les parlementaires Siré et Sanchez-Schmid, sur l’axe franco-allemand
Langue

Le député UMP des Pyrénés-Orientales Fernard Siré et la députée européenne et conseillère municipale UMP de la mairie de Perpignan, Marie-Thérèse Sanchez-Schmid, sont co-signataires d’une motion défendant une alliance économique entre la France et l’Allemagne. Ce texte, voué à relancer l’idée européenne au sein de l’UMP, en mettant en avant un binôme mis à mal par des divergences sur la sortie de crise, est défendu par le groupe de réflexion France Moderne et Humaniste (FMH), interne au parti de Jean-François Copé. Présidé par l’ancien ministre Luc Chatel, ce cercle est l’auteur d’une motion intitulée « La France a besoin de l’UMP », dans laquelle l’ancien titulaire du portefeuille de l’Education nationale s’assure de l’intérêt d’une « Europe fédérée », orientée vers une « souveraineté partagée », abondant vers une « union budgétaire, fiscale et sociale ».

Pour le « bon fonctionnement de l’Europe »

Ce document, présenté le 21 mai à Strasbourg, promeut une « intégration franco-allemande », estimée indispensable au « bon fonctionnement de l’Europe ». Aux côtés de l’ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin et de l’ancien ministre de l’Outre-mer Hervé Mariton, auxquels s’ajoutent quelque 130 autres grands élus, les deux parlementaires nord-catalans souhaitent faire entendre une voix singulière au sein du premier parti d’opposition en France, en vue des élections européennes de 2015.

Partager