Langue

Le Chili a choisi de changer de séquence politique, le 19 décembre, en votant majoritairement pour Gabriel Boric, candidat à la présidence de la République. Cette personnalité de gauche a remporté le scrutin, à forte participation, en s’assurant 55,9% des voix, au second tour. Face à lui figurait un postulant populiste de droite, José Antonio Kast, d’ascendance allemande, membre du “Front Social Chrétien”. A 35 ans, G. Boric, ancien étudiant venu de l’extrême gauche, est promis à devenir le plus jeune président de l’histoire du pays, en mars. Selon les observateurs avisés de l’Amérique latine, sa victoire est le fruit d’une lassitude des citoyens envers le système économique excessivement libéral incarné par le Président sortant, Sebastian Piñera, entouré de suspicions d’affairisme. La programme qui a porté le jeune candidat à la victoire contient la réduction du temps de travail à 40 heures hebdomadaires, le transfert de compétences aux gouvernements régionaux du pays et une meilleure prise en compte des minorités autochtones.

Gabriel Boric cumule des racines européennes, via la provenance croate de son père, Luis Javier Boric Scarpa, et la lignée catalane de sa mère, María Soledad Font Aguilera. Celle-ci est originaire de Badalona, ville mitoyenne de Barcelone, côté Nord, dotée de 225 000 habitants. Le futur Président écrit d’ailleurs parfois en catalan sur Twitter, pour défendre les ex-prisonniers politiques catalans ou inviter à la lecture d’une interview qui lui a été faite par la publication barcelonaise Hemisfèria.

… et les origines bretonnes de Pinochet

Depuis le XXe siècle, le Chili connaît une succession de Présidents de la République d’extraction européenne relativement récente. Parmi eux, le plus célèbre est le dictateur Augusto Pinochet, arrivé la tête du pays suite à un coup d’État fomenté en 1973. Ce commandant en chef de l’armée chilienne, au pouvoir de 1974 à 1990, était l’arrière-arrière-petit-fils d’un homme breton, parti au XIXe de la région de Lamballe, dans l’actuel département des Côtes-d’Armor, pour tenter sa chance en Amérique du Sud.

Partager

Icona de pantalla completa