Langue
La Clau
Les élections catalanes du 21 décembre seront inutiles selon la CIA de l’ombre
Langue

Le dernier rapport du Strategic Forescasting (Stratfor) au sujet de la Catalogne souligne un statu quo géopolitique à l’issue des élections du 21 décembre. Cette analyse, finalisée le 27 octobre, a été publiée le 2 novembre par l’agence d’informations stratégiques et d’espionnage surnommée « CIA de l’ombre ». Elle précise que le scrutin anticipé ne « mettra pas fin au conflit » qui oppose les gouvernements catalan et espagnol. Il signifiera cependant l’ouverture d’une « nouvelle étape », assortie d’éventuelles « réformes institutionnelles » concernant le financement public de la Catalogne. Mais le rapport de forces actuel resterait inchangé, affirme ce document : « le sentiment des électeurs n’a pas changé depuis les dernières élections de 2015, lors desquelles les partis indépendantistes ont obtenu 48% des voix et la majorité des sièges au Parlement » (de Catalogne, sis à Barcelone).

Un « remède éphémère » au problème catalan

La Stratfor croit savoir que les élections annoncées, souhaitées par le gouvernement espagnol dirigé par Mariano Rajoy, comportent une inconnue en matière de résultats, car « l’incertitude économique et politique issue du référendum d’indépendance du 1er octobre a peut-être modifié l’opinion de quelques électeurs indépendantistes ». Mais la réponse de Madrid, caractérisée par la répression physique et judiciaire, peut aussi avoir « galvanisé la volonté du mouvement indépendantiste et attiré à lui de nombreux électeurs jusque-là indécis ». Le scrutin de décembre ne serait ainsi que le remède éphémère à une configuration politique qui, loin d’être temporaire, est la résultante de l’Histoire.

Partager