Langue
La Clau
Les députés Aylagas et Cresta votent le plan de rigueur de 50 milliards
Langue

Les députés socialistes des Pyrénées-Orientales ont adopté le plan de rigueur gouvernemental, soumis ce mardi 29 avril à l’approbation de l’Assemblée nationale. Pierre Aylagas et Jacques Cresta font partie des 250 parlementaires socialistes qui ont validé le texte présenté par le Premier ministre, Manuel Valls. Mais ce programme de stabilité budgétaire n’a pas comporté la participation de Robert Olive, le nouveau député au Pays Catalan en fonction depuis le 9 mai, en remplacement de son prédécesseur Ségolène Neuville, nommée secrétaire d’Etat au Handicap. En effet, les nominations effectuées le 9 avril ne donnent pas encore le droit de voter aux anciens suppléants, devenus députés selon un jeu de chaises musicales.

Le vote, qui induit un plan d’économies de 50 milliards d’euros d’ici 2017, a été approuvé par 265 voix contre 232, tandis que le député UMP Fernand Siré, ancien maire de Saint-Laurent de la Salanque, s’est abstenus. Parmi les 41 députés socialistes qui ont adopté un choix identique, en guise d’opposition, figure Arnaud Leroy, élu de la circonscription étrangère Andorre, Espagne, Monaco et Portugal.

Partager