Langue
La Clau
Les communistes se déchirent sur la stratégie pour les élections régionales
Langue

Le conseiller régional catalan du Languedoc-Roussillon Philippe Galano, membre du Parti Communiste Français, s’énerve contre les communistes languedociens favorables à une alliance avec le PS dès le premier tour des élections régionales, en 2010. L’élu dénonce une « déclaration manipulatoire » d’un « quarteron » de vices présidents communistes au Conseil Régional, attachés, selon lui, à « démolir une construction qui s’est faite sans eux parce qu’elle est partie d’en bas ». Sans le citer, M. Galano semble viser, au premier chef, Jean-Claude Gayssot, ex-ministre du gouvernement Jospin, prêt à s’unir avec George Frêche, pour « se donner les moyens de garder la région à gauche ». Le 14 novembre, le PC régional a choisi de continuer à bâtir un « Front de gauche » pour les prochaines élections régionales et même au-delà. Cette décision a recueilli, comme le rappelle Philippe Galano dans un communiqué en date de ce mercredi, 170 suffrages favorables, 9 contre et 10 abstentions, « sur les 189 délégués ». L’élu avertit cependant qu’il ne s’agit pas d’un « front anti-Frêche ».

Partager

Icona de pantalla completa