Langue

La fédération des Pyrénées-Orientales du Parti Communiste Français (PCF) a inauguré sa « Maison » à Prades, samedi 25 mars. Ce lieu situé en coeur de ville est voué à démontrer un enracinement persistant, à l’inverse des formations politiques sans réelle implantation. L’évolution du parti lui a fait abandonnée le mot « cellule », qui a longtemps désigné ses points de chute présents dans les communes.

L’inauguration de cet espace de discussion, au 2, rue Jean Jaurès, a rassemblé Ève Gerbault et Pierre Serra, co-secrétaires de la section du Capcir-Cerdagne-Conflent-Pyrénées du PCF, Nicolas Garcia, secrétaire de la fédération des Pyrénées-Orientales et Laetitia Maure, candidate aux élections Européennes. Étaient également présents l’ancien conseiller général Jean-Louis Alvarez et Guy Cassoly, maire de la commune dels Masos. Parallèlement, le PCF dispose d’une « Maison des communistes », qui abrite son siège central en Pays Catalan. En 2017, ses instances ont inauguré à Estagel une « Maison des communistes Antoine Sarda », lieu de rassemblement de sa section Agly-Fenouillèdes

Partager