Langue
La Clau
Les centristes verts, autour de P. Drevet, cherchent leur place en Roussillon
Langue

L’autre candidature verte aux élections régionales, l’Alliance Ecologiste Indépendante (AEI) menée en Languedoc-Roussillon par l’ancien monsieur météo de France 2, Patrice Drevet, bataille pour exister face à Europe Ecologie (EE). Ce mardi, l’équipe de l’AEI était présente à l’étang de Canet-Saint-Nazaire, avec sa tête de liste dans les Pyrénées-Orientales, Maryse Lapergue, pour alerter du dangers de comblement de cet espace lacustre, en dépit du retrait de 3500 tonnes de sable et de vase, fin 2008, par son gestionnaire, l’Agglomération Perpignan-Méditerranée. La candidature Drevet-Lapergue prône une écologie « moderne et réaliste » et pas farouchement anti-nucléaire. En Pays Catalan, et, au-delà, en Languedoc, cette offre alternative espère séduire une frange de l’électorat écologiste centriste et de droite, en y ajoutant les électeurs du Mouvement Démocrate. Lors de la préparation des candidatures, fin janvier, le président du Modem, François Bayrou, a proposé à M. Drevet de mener la liste de son parti pour ce scrutin régional, malgré le vote des militants, qui avaient désigné un autre Languedocien, Marc Dufour. Une confusion s’en est suivie, assortie, en Pays Catalan, de l’entrée de plusieurs membres du Modem sur la liste Drevet.

Partager