Langue

Le port de Port-Vendres, principal point d’entrée de la production de bananes africaines en France, assiste à l’offensive de Marseille. En effet, le grossiste provençal Canavèse a réceptionné lundi 23 mars, au port de la cité phocéenne, le cargo porte-conteneurs AHS St. Georg, classé parmi les navires de grand tonnage. Ce bâtiment affrété par le mastodonte marseillais Compagnie maritime d’affrètement – Compagnie générale maritime (CMA-CGM) ouvre une nouvelle ligne à l’importation au départ de l’Afrique de l’ouest. Canavèse, propriétaire de ses propres plantations en Côte d’Ivoire, espère faire transiter 2000 conteneurs par an, à raison d’une livraison tous les mardis, depuis le port d’Abidjan.

25 % de chute de trafic depuis 2008

Marseille, autrefois réputée en matière d’importations de fruits et légumes africains, a progressivement perdu son leadership dans ce domaine. Port-Vendres, florissante jusqu’à l’indépendance de l’Algérie, en 1962, a su conserver plusieurs marchés historiques avec le continent africain. Mais la concurrence provençale ne lui semble pas favorable, d’autant que ses performances sont orientées à la baisse. Selon les chiffres de la Chambre de Commerce et d’Industrie des Pyrénées-Orientales, le port du Roussillon, le plus proche des côtes d’Afrique du Nord en territoire français, affichait un tonnage de 350.463 tonnes en 2008, dernière année faste du cycle contemporain. Atteignant 310.178 tonnes en 2010, il s’est abaissé à 271.690 tonnes en 2013, puis à 263.092 tonnes en 2014.

Partager

Icona de pantalla completa