Langue

Le cardinal et archevêque de Barcelone juge que la construction du tunnel du TGV, frôlant la Sagrada Família de Barcelone, constitue une menacé très sérieuse pour le monument mythique. Selon Lluís Martínez Sistach, les travaux pourraient provoquer la chute d’éléments du temple expiatoire lié à la figure du sculpteur Antoni Gaudí, qui sera consacré le 7 novembre prochain par le pape Benoît XVI. Interrogé ce mercredi sur la radio publique Catalunya Ràdio, l’écclésiastique a affirmé que le tracé souterrain de la ligne du TGV, empruntant le sous-sol du quartier de la cathédrale en évolution perpétuelle, est « incompréhensible », avant de lancer de vives critiques sur l’absence de recherche de tracés alternatifs, dans la mesure où, selon sa sensibilité, le monument est bâti pour durer « non pas pour quelques années ou quelques siècles » mais « pour toujours ». Selon l’archevêque, le temple, dont la hauteur et la nef mesurent toutes deux 170 mètres, « plus que le Vatican », présente des caractéristiques propices à la destruction de certaines pièces, telles des vitraux et des céramiques. Au plan technique, les piliers du mur de protection du futur tunnel du TGV en construction sous la rue Mallorca de Barcelone, dans le quartier du litige, est situé à seulement 1,12 mètre de la Sagrada Família, le monument catalan le plus emblématique au niveau mondial.