Langue

Le cas d’un futur supermarché perpignanais ne recrutant que des hommes, apparu sur Facebook, interpelle certaines consciences. Le 17 mars, cette future enseigne, “Ibrahim Market”, a diffusé une offre d’emploi sur la page Facebook “Les musulmans de Perpignan et environs”. Le texte précisait “aucune femmes” (l’orthographe est d’origine). En réaction, les Patriotes Catalans dénoncent une “discrimination caractérisée” et d’un “racisme sexuel”. Le parti identitaire s’interroge : “Quelle sera la prochaine étape vers le Moyen- Âge ?”.

Cette affaire interpelle aussi la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, Marlène Schiappa. Le 18 mars, celle-ci révélait sur France Info avoir demandé au préfet des Pyrénées-Orientales, Etienne Stoskopf, de diligenter une enquête sur le sujet. Pour sa part, le maire de Perpignan, Louis Aliot, affirme “A Perpignan, nous ne voulons pas de communautarisme” et exhorte le Premier ministre, Jean Castex, et le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, à agir sur le sujet.

Partager