Langue
La Clau
Le Robin des bois catalan lance un mouvement anticapitaliste à Barcelone
Langue

Enric Duran, rendu célèbre en septembre dernier après avoir escroqué 492.000 euros à 68 établissements bancaires de Catalogne du Sud, vient de rentrer au pays après un exil en Amérique du Sud. L’année dernière, quatre plaintes avaient bien été dressées contre ce militant altermondialiste de 32 ans, mais leur classement sans suite n’avait entraîné aucune poursuite. Débarqué à Barcelone en pleine agitation universitaire, Enric Duran revient à la charge en lançant le collectif « Crisi », un vaste mouvement collectif et anticapitaliste. Ce mardi est donc distribué à Barcelone un journal gratuit livrant les propositions de « Crisi » pour faire face, selon ses dirigeants, au capitalisme et à ses effets pervers, en invitant les citoyens à cesser le paiement des traites de leurs emprunts bancaires et à retirer tout leur argent des banques. Profondément révolutionnaire, le mouvement incite également les lecteurs à démissionner des entreprises capitalistes, à clore leurs abonnements aux services de l’eau et de l’électricité, du téléphone ou des assurances. Le 17 septembre 2008, Enric Duran avait pris la société sud-catalane de cours en dévoilant avoir subtilisé de l’argent aux banques pour éditer un premier numéro de son journal, tiré à 200.000 exemplaires.

Partager