La Clau
Le RN ne veut pas Louis Aliot à sa tête

L’eurodéputé Jordan Bardella a été élu président du Rassemblement National, ce samedi 5 novembre, avec un score de 85 %. Son concurrent Louis Aliot, maire de Perpignan, n’a obtenu que 15% lors de ce scrutin interne dont la dynamique répond à la croissance de popularité du jeune vainqueur auprès du grand public et de la masse des électeurs. Âgé de 27 ans, le nouveau leader a connu une ascension rapide au sein du RN, entamée en tan que tête de liste aux élections européennes de 2019. Il a conquis deux ans plus tard la présidence par intérim, en 2021, contre Louis Aliot.

Un échec plus important que prévu 

L’insuccès de Louis Aliot est patent, mais l’édile ne l’imaginait pas aussi fort. Le maire de Perpignan ne s’est pas économisé en tournée nationale pour convaincre les fédérations du RN de choisir sa candidature. Il s’est notamment signalé le 18 octobre en Guadeloupe, ce qui lui a valu une campagne d’affichage anonyme intitulée « Le maire de Perpignan a disparu », effectuée dans la foulée à Perpignan. Au-delà, les petits 15 % obtenus par celui qui milite depuis 32 ans et a résisté aux tempêtes internes sont une cruelle défaite. L. Aliot présente pourtant une série de faits d’armes qui constitue le plus sérieux CV du parti : il a dirigé la campagne présidentielle de Jean-Marie le Pen en 2022, il est devenu le premier magistrat d’une ville importante sous la nouvelle ère du RN et a réussi à faire remporter 100 % des sièges correspondant des Pyrénées-Orientales à la députation.

Un ingrédient jacobin ?

En marge de la figure du perdant, il est improbable qu’une formation politique consubstantiellement jacobine puisse être dirigée à 900 km du centre de décision parisien. Mais en considérant ladite figure, l’accent ariégeois de Louis Aliot est autant un avantage à Perpignan qu’un handicap à Paris, en matière de crédibilité, indépendamment des innombrables interventions télévisées de l’intéressé. Son échec est celui de la jeunesse contre la maturité (ses 53 ans sont quasi le double des 27 du président), il est aussi celui de la région parisienne normative face à un certain enracinement de façade, qui n’aura pas suffi à séduire, voire aura contribué à folkloriser une candidature néanmoins solide.

Pour la suite, Louis Aliot reste en campagne, car il est candidat sur le canton Perpignan-Canohès à l’occasion de l’élection départementale partielle des 27 novembre et 4 décembre, en binôme avec Carla Muti collaboratrice parlementaire auprès de Michèle Martinez, députée de la 4e circonscription des Pyrénées-Orientales.


Affiche anonyme apposée Rue du Maréchal Foch, Perpignan, 1er novembre 2022 © La Clau

Plus de nouvelles
Louis Aliot, maire de Perpignan © MP

Perpignan : Louis Aliot agit là où ça se voit

Nouvelles: Perpignan : Louis Aliot agit là où ça se voit
Partager
La stratégie du maire RN insiste sur la propreté et la sécurité
Nouvelles: Perpignan : Louis Aliot agit là où ça se voit - Mobile
Marine Le Pen et Louis Aliot, Perpignan, samedi 8 janvier 2021 © CMLP

La photo des deux ex, Le Pen et Aliot, fait le tour du réseau

Nouvelles: La photo des deux ex, Le Pen et Aliot, fait le tour du réseau
Partager
Marine Le Pen et Louis Aliot se prêtent à une photo people à Perpignan
Nouvelles: La photo des deux ex, Le Pen et Aliot, fait le tour du réseau - Mobile

Partager

Icona de pantalla completa